Dictionnaire des Fantasmes et des Perversions – Brenda B. LOVE

Le Thème.

Les Fantasmes et Perversions bien entendu…

LOVE, Brenda B - Dictionnaire des Fantasmes et Perversions

Ce que j’en ai pensé.

C’est la première question qui m’est venue en voyant ce partenariat, c’est comment faire la critique d’un dictionnaire et puisqu’il n’y a rien de mieux que de se confronter au problème pour le dépasser, je me suis inscrite. Bon, la deuxième raison fut le sujet !

Intriguée j’étais et charmée, je l’ai été dès la réception.
Une couverture de toute beauté, sobre et classe, agrémentée du titre écrit dans un police sans fioritures. Le format du livre est adapté, la souplesse autant que la taille, ainsi que la police d’écriture du contenu.

Sur la forme, hormis l’erreur d’impression de l’index TUV, je dirais que quelques petites choses m’ont marqué par rapport au format dictionnaire.

Répertorier les mots par un index au début de chaque lettre, ce n’est pas très pratique à mon sens, puisqu’en fait, rien ne distingue les pages « Index » des autres et du coup, il devient plus pratique de chercher tout de suite le mot voulu. Peut-être ceci aurait pu être amélioré par un système d’encoches pour distinguer les lettres d’une part ou un index final avec un renvoi au numéro de page. Cette dernière aurait également permis de supprimer les mots non traités en détail au cœur du livre. Quant aux mots-valises, du type aphrodisiaques ou dysfonctionnements, qui regroupent plusieurs mots pour un même concept, ils ne se démarquent pas assez à mon sens.

Sur le fond, j’ai étudié les lettres A-B-C-D en détail et par la suite, j’ai saisi les mots au hasard, allant de références en références. La première méthode a l’avantage de balayer beaucoup de notions distinctes, riches et m’a permis de me faire une idée du travail effectué. C’est une lecture intellectualisée je dirais, contrairement à la deuxième que je trouve plus passionnée. Il s’agit d’une lecture curieuse et on se rend compte que l’on lit les mots à un rythme effréné. Cette lecture a d’intéressant l’approfondissement d’un contexte, d’un lien entre tout ce que nous lisons. Les deux sont tout autant agréables l’une que l’autre parce que le Dictionnaire des fantasmes et perversions n’est pas qu’une succession de termes et de définitions froidement plaquées comme on peut l’entendre dans le mot « Dictionnaire ». Non, il s’agit de bien plus que cela.

Les mots se voient découpés pour en révéler leur origine, suivi de la définition pure. Et après cela, vous aurez droit à diverses notions, dans un style fluide, compréhensible, aisé à lire :

  • à travers les Âges et l’Espace : Histoire, Ethnologie, Anthropologie, Faits divers et Témoignages, les Lois d’hier et d’aujourd’hui. …
  • à travers les Arts et Médias : Littérature (des Contes aux romans), le Cinéma, la Danse, la Photographie, …
  • à travers la Connaissance : Psychologie, Psychologie de l’Enfance (Développement, Contes), Psychosociologie, Recherches scientifiques, Médecines douces,…
  • à travers de Divines Idées : Religions et Mythologie.
  • à travers les Espèces : Biologie, Zoologie
  • à travers les Hommes et au-delà. Parce que la Sexualité est ce qui permet à tout être vivant de perdurer, de ressentir la vie, de ressentir une palette d’émotions.

Vous apprendrez aussi à l’occasion l’origine de certaines phrases passées dans le langage quotidien, les acronymes et les détournements de langages, les abus de langages, beaucoup de pratiques dont je suis sûre que vous ignoriez l’existence jusqu’alors… Et si certaines peuvent franchement vous surprendre, titiller, dégoûter, vous deviendrez, (même sans pratiquer), plus ouverts, plus éveillés face à la diversité qui s’offre à vous. Le tout sans trouver de jugement, mais en lisant des mises en garde nécessaires et bien dosées (notamment quant aux drogues, MST, pratiques dangereuses, strangulations,…)

Et vous apprendrez bien d’autres choses encore parce que, pour approfondir tout ça, de nombreuses sources sont citées et la bibliographie est riche. C’est vraiment ce que j’ai apprécié dans ce livre. Il n’a pas enfermé des pratiques ou des mots dans une définition, au contraire il ouvre sur des horizons divers et variés, pour aider à comprendre, aller plus loin, éveiller son lecteur. Si je n’ai pas lu tous les mots encore, c’est bien parce que je me perds dans les sources, le flot de connaissances. Et je compte prendre mon temps, les savourer, y revenir, en relire, en redécouvrir et prendre le temps de consulter les renvois.

Je vous le recommande vivement. Je ne le lâche plus, j’aime piquer ici et là des mots au gré des envies, et j’ai toujours l’impression d’en découvrir de nouveaux. C’est une mine de connaissance et un réel plaisir décomplexé.

Je remercie énormément le forum Au Coeur de l’Imaginarium ainsi que La Musardine pour ce partenariat qui est un coup de cœur absolu. Et je félicite Brenda B.Love (au si beau nom qui ne pouvait pas mieux tomber !) pour le travail effectué.

hearts1

Publicités

Une réflexion sur “Dictionnaire des Fantasmes et des Perversions – Brenda B. LOVE

  1. Pingback: Les Filles bien n’avalent pas – Marie MINELLI | Les Mots d'ATea

Exprimez-vous sur le sujet...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s