L’ami retrouvé – Fred UHLMAN

Le Thème.

L’amitié, au dessus de tout ?

Une Citation.

La politique était l’affaire des adultes et nous avions nos propres problèmes à résoudre. Et celui que nous trouvions le plus urgent était d’apprendre à faire de la vie le meilleur usage possible, indépendamment de découvrir le sens de la vie, si tant est qu’elle en eût un, et quelle serait la condition humaine dans cet effrayant et incommensurable cosmos. C’était là des questions d’une réelle et éternelle importance, beaucoup plus essentielles pour nous que l’existence de personnages aussi éphémères et ridicules que Hitler et Mussolini.

L’histoire en quelques mots.

Dans les années 1930, Une amitié se lie entre deux jeunes adolescents. Hans Schwarz est issu d’une famille modeste et juive, et Conrad von Hohenfels, héritier d’une illustre famille, chez qui la photo d’Hitler trône sur la table de chevet. Devant la montée du fascisme, leurs valeurs sont ébranlées. Leur amitié aussi. Mais a-t-elle réellement existé?

Ce que j’en ai pensé.

Une relecture récente il y a quelques jours, m’a permis de plonger en peu de temps dans cette histoire qui avait marqué mon adolescence. J’y ai retrouvé la beauté des paysages, délicatement peints. Le romantisme émane à chaque phrase. Et tout en ignorant ce à quoi certains noms allemands renvoient réellement, vous êtes projetés dans le décor. Les ambiances y sont transposées magnifiquement et se déroulent presque sous nos yeux comme ces vieilles photos sepias. Ceci probablement parce que Fred Uhlman a écrit comme s’il peignait une de ses œuvres.

Quant aux émotions adolescentes, elles sont décrites subtilement avec cette relation entre les deux adolescents. Tendrement ébauchée, la passion émane entre les lignes l’exclusivité et la peur de perdre l’autre aussi. En somme, nous sommes face au portrait d’une amitié exclusive. Jusqu’à ce que le nazisme ne soit plus un crayonné mais s’insinue et prenne possession de leur quotidien. Une vraie tâche d’huile.

Le livre aborde la confrontation des idéaux, espoirs et valeurs de deux amis. Et finalement, le fait qu’une passion commune pour la collection de pièces rares n’arrive pas à éviter la séparation de deux cœurs.

Ce roman est émouvant, en peu de mots. C’est une œuvre tendre et pudique.

Publicités

10 réflexions sur “L’ami retrouvé – Fred UHLMAN

  1. Je l’ai lu au collège et il m’avait profondément marqué. Je le garde précieusement dans ma bibliothèque. Je n’ai pas osé le relire de peur de ne pas retrouver la magie éprouvée alors. Peut être que je me déciderai un jour.

    J'aime

  2. Une conclusion parfaite. J’ai découvert ce récit grâce à mon conjoint qui me l’a conseillé à la sortie de notre visite du Mémorial de Caen et j’ai été vraiment très touchée par cette histoire. A lire absolument !

    J'aime

    • Alors que rajouter de plus à ton commentaire?
      J’imagine d’autant plus l’impact de cette lecture après une telle visite… Adolescente, notre professeur avait organisé la rencontre avec une Résistante qui avait survécu. Je ne sais pas si je l’ai lu avant ou après, mais comme beaucoup de ces lectures, je ne pense pas qu’on puisse en sortir indemne. As-tu lu Primo Lévi, Si c’est un homme? Celui-ci est différent de l’Ami Retrouvé, mais pas moins marquant !

      Merci pour ton commentaire.

      J'aime

Exprimez-vous sur le sujet...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s