Le Sexe et la Loi – Emmanuel PIERRAT

Thème

Quand Sexe et Loi font bon ménage…

PIERRAT, Emmanuel - Le sexe et la loi

Une citation

Mais certains tribunaux sont allés jusqu’à exiger que la porte soit fermée à clé et ont condamné les fautifs qui s’étaient laissés surprendre par un visiteur qui n’avait pas frappé…

Le Livre en quelques mots

Le Sexe et la Loi, il n’y a pas de mots plus évocateurs pour parler d’un thème. Mettez-y un ton léger pour servir une riche documentation, vous vous surprendrez à lire du Droit sans vous en rendre compte… et avec plaisir.

Ce que j’en ai pensé.

Un choix idéal de la couverture pour servir une symbolique : « Mon corps n’appartient qu’à moi! ». Mais comme pour toute loi, il y aura des transgressions, déviances, et tout autre terme. Il faut donc au moins ce livre pour comprendre toutes les intrications, tous les tenants et aboutissants de la relation ambiguë que la loi entretient avec le sexe à travers les âges et époques.

Ce qu’il y a de particulièrement savoureux dans ce livre? Le ton ironique servant les explications de la loi. Celles-ci, habituellement ennuyeuses dans les Codes, deviennent claires et concrètes grâce à des démonstrations par l’absurde, on va dire. Je me souviens encore de cette phrase selon laquelle il vaut mieux être zoophile que pédophile, nécrophile que violeur, voyeur que proxénète, voire désormais client de prostitué… L’auteur met une sacrée dose d’humour sur des sujets pas très sains. Vous aurez le luxe d’avoir de multiples anecdotes (dont certaines complètement hallucinantes!) pour illustrer les propos et apprendre énormément de nuances. Par exemple, si les hommes peuvent être accusés de viol, les femmes bénéficieront du chef d’accusation : attentat à la pudeur avec violence. Vous apprendrez aussi que si le but d’un viol est de vous soutirer de l’argent ou autre, il ne sera retenu qu’en élément matériel mais non poursuivi en tant que tel car ce n’était pas le motif. Autant de nuances qui jouent sur des affaires au niveau judiciaire mais qui du coup, posent question sur le ressenti de la Victime. Se sentira-t-elle aussi entendue ou se considérera-t-elle comme ignorée dans sa chair ? Ce livre porte tout un tas de réflexions de ce genre. Il vous pousse à vous questionner, à analyser et comprendre les mécanismes de la loi et les conséquences dans la vie.

Au-delà de petites fautes de frappe disséminées ici et là, l’écriture est agréable, fluide, légère et décomplexée. Elle sert complètement le sujet et le lecteur. Il met à la portée des données que j’aurais eu peine à chercher/trouver/comprendre aussi facilement. D’ailleurs, le découpage des parties ainsi que le sommaire des articles est logique et pratique, permettant de trouver aisément les réponses à mes questions.

Je remercie Emmanuel PIERRAT pour avoir effectuer un tel travail, les Editions de la Musardine d’éditer un tel livre et Au coeur de l’Imaginarium d’avoir proposé le partenariat.

valentines14

Publicités

Exprimez-vous sur le sujet...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s