Otages Intimes – Jeanne BENAMEUR

Le Thème.

Ressusciter.

Une Citation.

Il a besoin d’un lieu que son corps n’a jamais occupé, comme si ce corps nouveau qui est le sien ne pouvait plus s’arrimer aux anciens repères.

(…)

Il a besoin du silence des mots écrits. L’évidence, elle est là. Il a besoin des mots. Lui qui a rapporté tant d’images qui laissent sans voix il lui faut des mots. Pour tenter de comprendre. Il a besoin de retrouver le sens à sa racine. 

L’histoire en quelques mots.

Etienne était Otage de terroristes. Il revient dans son village d’enfance pour se ressourcer, se retrouver… Mais peut-il réellement revenir à la vie auprès d’Otages d’un autre genre ?

Ce que j’en ai pensé.

Otages dès les premières lignes, nous le sommes comme Etienne. Etouffés et retenus par un style haché qu’il faudra réussir à appréhender. La narration m’a semblé irrégulière avec des passages fluides, d’autres sont plus difficiles et font perdre parfois le fil… Avec le recul, je me demande si ce n’est pas là le reflet du cheminement de toute personne au cours de sa vie finalement? N’y a-t-il pas des moments d’errance et d’autres plus éclairés? Lesquels sont les plus justes? Tous les deux sont nécessaires et il faut laisser leur place aux moments de doute. Ils nous permettront de percevoir notre évolution, les doutes d’aujourd’hui seront des certitudes demain. Au fil du livre et des personnages qui trouvent leurs vérités, le style devient plus fluide. Les descriptions sont sublimes, qu’elles concernent les ambiances, les espaces ou les vides… Ce livre regorge de tournures et citations poignantes que je ne saurais choisir la plus importante pour moi… Voici pour la forme.

Intimes avec des personnages qui révèlent leurs secrets au fur et à mesure et auxquels je pensais ne pas m’attacher mais ce fut beaucoup plus subtil. J’ai été énormément touchée par l’ensemble des cheminements intérieurs, les peurs, les faiblesses, leurs réflexions personnelles et leurs échanges. Leurs liens sont faciles à établir et à suivre. Ce qui les unit et les sépare également. Pourquoi certaines personnes s’isolent du monde et d’autre s’y confrontent violemment? Vous deux vous avez choisi de tremper dans le chaos du monde. Enzo et moi on a choisi la paix. Ni militants ni combattants, engagés dans rien. Juste des gens dans un village, qui vivent. Je ne suis pas une combattante mais je fais ce que je peux pour que la beauté arrive au monde. Alors je le fais et du mieux que je peux. (…) Pourquoi mais pourquoi faut-il que tu retournes à toute cette horreur ? Vivre ne te suffira donc jamais ?

Ma dernière lecture 2015 se résume par terrible, profonde, dramatique, qui prend aux tripes. Comme Jeanne l’écrit, Des émotions de jeune fille dans le coeur d’une vieille dame, c’est un corset trop serré.  Ce n’est pas sans peine que je referme le livre. Je tourne la dernière page et je suis déçue de le quitter avec un sentiment aussi noir. Qu’est ce que l’humanité? Peut on encore avoir de l’espoir après ce livre? Il est tragique. Il est bouleversant et mon coeur se serre. Et je pense à cette phrase : Cette nuit, Etienne cesse de combattre. Les mots qui sont là, en lui, sont simples. Ce sont les mots d’un homme qui sait qu’il n’est rien sans les autres, tous les autres. 

C’est une très belle lecture qui a mis le temps pour s’installer et qui a une résonance particulière, même si son effet est encore difficile à mesurer dans le temps. C’est une lecture difficile et je ne sais combien de fois ce mot m’est apparu dans la chronique avant que je la corrige… Je mets un point d’honneur à vous le dire parce que cette chronique m’a coûté. Je reste sans voix et sans mots. Si bien qu’il me semble que c’est la première chronique où je cite tant de phrases. Et encore, je me régule…

Cependant, je préfère aussi vous le déconseiller si vous êtes dans une période sensible.

Publicités

Exprimez-vous sur le sujet...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s